KUNG FU MOTION: Les archives vivantes

Kung Fu Motion examine les stratégies permettant d’encoder, de récupérer et de reproduire le patrimoine immatériel de manière à permettre à ces archives d’être “vivantes” dans le présent. Cette exposition rassemble du matériel historique et des visualisations créatives dérivées de techniques avancées de documentation comprenant la capture de mouvements motion capture, l’analyse de l’évolution du mouvement dans le temps, la reconstruction en 3D et la vidéo panoramique. En mettant en évidence le potentiel de la muséologie expérimentale pour revivifier le patrimoine culturel, ces matériaux d’archives sont réinterprétés et ré-exécutés au moyen de la réalité virtuelle et augmentée, et l’art des médias interactifs. Ces «archives vivantes» utilisent de nouveaux paradigmes d’affichage interactif et immersif pour perpétuer les prestations des Maîtres du passé pour les générations futures.

Kung Fu Motion découle d’un projet de recherche longitudinal, les Archives vivantes des arts martiaux de Hong Kong, « Hong Kong Martial Arts Living Archive » (initié en 2012). Cette recherche en cours est une collaboration entre la International Guoshu Association, City University of Hong Kong, et le Laboratoire de muséologie expérimentale (eM+), Institut des Humanités Digitales, EPFL.

En Chine continentale, une part importante des arts martiaux traditionnels a déjà disparu. Hong Kong demeure un centre vital du kung-fu de la Chine du Sud, et compte des experts en arts martiaux parmi les plus réputés au monde. Cependant, l’urbanisation rapide, la  croissance de la population, la transformation culturelle et le vieillissement des maîtres mettent ces pratiques en péril. La documentation, la reproduction et la présentation des formes culturelles immatérielles posent d’importants défis théoriques et technologiques. Les traditions éphémères nécessitent que des spécialistes des questions culturelles, des technologues, des artistes et des scientifiques travaillent avec les communautés du kung-fu pour développer de nouvelles méthodes pour maintenir et faire vivre ces traditions culturelles. Cette entreprise interdisciplinaire est devenue une priorité constante pour l’Institut des Humanités Digitales, EPFL, conjointement avec des collaborateurs et personnes pratiquant le kung-fu dans le monde.

=> Galerie d’images de l’exposition et du vernissage

L'exposition